Analytique du produit scalaire 1 bac

Le produit scalaire 1 bac

Analytique du produit scalaire 1 bac cours. (1ère s/ 1ère année bac)

Dans tout la suite du chapitre. On considère que le plan est rapporté à un repère orthonormé direct ( O, i , j ).

Expression analytique du produit scalaire dans un repère orthonormé (Analytique du produit scalaire 1 bac)

Expression analytique du produit scalaire dans un repère orthonormé (Analytique du produit scalaire 1 bac)
Propriété 1

Soit u (x, y) et v (x′, y′) deux vecteurs du plan, on a u . v = x.x′ + y.y′ .

Exemple 2

Dans un repère orthonormé ( O , i , j ) , u (6, 3); v ( 3, −1) et w (−2, 2).

Calculer u . v ; u . w ; et v . w.

u . v = 6 × 3 + 3 × (− 1) = 15.

u . w = 6 × (−2) + 3 × 2 = − 6.

v . w = 3 × (−2) + (−1) × 2 = − 8.

Propriété 3

Deux vecteurs u (x, y) et v (x′, y′) sont orthogonaux si et seulement si xx′ + yy′ = 0.

Exemple 4

On considère dans le plan, les points suivants :

A(3, 2) ; B(−1/2, 0) et E(1, −1)

Montrer que le triangle ABE est rectangle en E.

∎ On montre que AE et BE sont orthogonaux, c’est-à-dire : AE.BE = 0.

On a AE(−2, −3) et BE(3/2, −1). D’où :

AE.BE = (−2) × 3/2 + (−3) × (−1)

= 0

Donc AE et BE sont orthogonaux. Ceci signifie que le triangle ABE est rectangle en E.

Exemple 5

Déterminer la valeur du nombre réel m pour que les vecteurs u (3, −1 + m) et v (2 − m, 5) soient orthogonaux.

∎ On a

u . v = 3 × (2 − m) + (−1 + m) × 5

= 6 − 3m − 5 + 5m

= 2m + 1.

D’autre part, u et v sont orthogonaux si et seulement si u . v = 0, c’est équivaux à

2m + 1 = 0 m = −1/2.

D’où u et v sont orthogonaux si et seulement si m = −1/2.

Norme d’un vecteur – distance entre deux points
Norme d’un vecteur

Soit u (x, y) un vecteur du plan. La norme du vecteur u est : ∥ u = √x2+y2.

Distance entre deux points

Soit A(xA, yA) et B(xB, yB) deux du plan. La distance AB est : AB = (xB−xA)2+(yB−yA)2.

Expression de cos θ et sin θ.
Propriété 6

Soit u (x, y) et v (x′, y′) deux vecteurs non nuls du plan et θ une mesure de l’angle orienté ( u , v ).

On a

cos θ = u.v/u∥.∥v= xx′+yy′/√x′2+y′2 et sin θ = det(u.v)/∥u∥.∥v = xx′−yy′/√x′2+y′2

Exemple 7

Déterminer une mesure de l’angle orienté

( AB, AC ) où A (3, 3), B (1, 1) et C (1, 3)

∎ On a AB = (−2, −2) et AC (−2, 0) donc : AB = √4+4 = 2√2 et AC = √4+0 = 2, et AB.AC = 4. Donc

cos ( AB, AC ) = AB.AC/∥ AB ∥.∥ AC= 4/4√2 = √2/2 (1)

∎ On a det (AB, AC) = −4. Donc

sin (AB, AC ) = det ( AB.AC )/∥AB∥.∥AC= −4/4√2 = −√2/2 (2)

D’après (1) et (2), on en déduit que −π/4 est une mesure de l’angle orienté ( AB.AC ) .

Droite dans le plan (Étude analytique)

Vecteur normale à une droite
Définition 8

Soit (D) une droite dans le plan.

Tout vecteur non nul et orthogonal à un vecteur directeur de la droite (D) est appelé vecteur normal à la droite (D).

Propriété 9

∎ Une droite de vecteur normal n (a, b) a une équation de la forme ax + by + c = 0 avec c .

∎ Réciproquement, la droite (d) d’équation cartésienne ax + by + c = 0 admet le vecteur n (a, b) pour vecteur normal.

Démonstration 10

∎ Soit (D) une droite de vecteur normal n (a, b) et soit A(x0, y0) ∈ (d).

Soit M (x, y) un point du plan, on a AM (x − x0, y − y0).

M (x, y) ∊ (d) ⇔  AM. n = 0

⇔  a(x − x0) + b(y − y0) = 0

⇔  ax + by + c = 0, avec c = − ax0 − by0 .

∎ Si ax + by + c = 0 est une équation cartésienne de (d) alors u (−b, a) est un vecteur directeur de (d). Le vecteur n (a, b) vérifie :

− b × a + a × b = 0

Donc les vecteurs u et n sont orthogonaux.

Déterminer une équation de droite connaissant un point et un vecteur normal
Exemple 11

Déterminons une équation cartésienne de la droite (d) passant par le point A(1, 1) de vecteur normal n (2, 3).

Soit M (x, y) un point du plan.

M (x, y) ∊ (d) ⇔  AM. n = 0

⇔  (x − 1) × 2 + (y − 1) × 3

⇔  2x + 3y − 5 = 0

Donc, une équation cartésienne de (d) est : 2x + 3y − 5 = 0.

Exemple 12

On considère les points A(1, 1) , B(−2, 0) et C(3, 5). Déterminer une équation de la droite (D), médiatrice du segment [AC].

La médiatrice du segment [AC] est la droite (D) passant par le point I milieu du segment [AC] et perpendiculaire à (AC) donc AC est un vecteur normal à (D).

On a I(2, 3) et AC (2, 4) est un vecteur normal à (D), donc une équation cartésienne de (D) s’écrit sous la forme :

2x + 4y + c = 0 c.

Puisque I ∈ (D), alors : 4 + 12 + c = 0, d’où c = − 16. Donc x + 2y − 8 = 0 est une équation de la médiatrice du segment [AC] .

Orthogonalité de deux droites  
Propriété 13

Soit (D) et (D′) deux droites d’équations respectives : ax + by + c = 0 et a′x + b′y + c′ = 0. (D) et (D′) sont orthogonales si et seulement si leurs vecteurs normaux sont orthogonaux, c’est-à-dire :

aa′ + bb′ = 0

Distance d’un point à une droite

Soit (D) une droite du plan. Soit A un point du plan, H son projeté orthogonal sur (D) .

Si M est point quelconque de (D), AM2 = AH2 + HM2, donc AM2AH2 c’est-à-dire AMAH. Ainsi la distance AH est le minimum des distances de A aux points de (D).

On obtient la définition suivante.

Définition 14

Soit (D) une droite du plan. Soit A un point du plan, H son projeté orthogonal sur (D). Le nombre réel AH est appelé la distance du point A à la droite (D) ; on le notera d(A; (D)).

Propriété 15

Soit (D) une droite d’équation : ax + by + c = 0 et A(xA, yA) un point du plan.

La distance du point A à la droite (D) est :

d(A, (D)) = ∣axA + byA + c∣/√a2+b2.

Démonstration 16

Soit (D) une droite d’équation : ax + by + c = 0. On a le vecteur n (a, b) est normal à (D). D’autre part , H appartient à (D) , alors

axH + byH + c = 0

D’où

Exemple 17

On considère la droite (D) d’équation : x + y + 2 = 0 et les points A(1, −1) et B(0, −2).

On a

d(A, (D)) = ∣1 − 1 + 2∣/√1+1 = √2 et d(B, (D)) = ∣0 − 2 + 2∣/√1+1 = 0

Équation cartésienne d’un cercle

Équation d’un cercle défini par son centre et son rayon
Propriété 18

Une équation cartésienne du cercle (C) de centre Ω(a, b) et de rayon R est :

(x − a)2 + (y − b)2 = R2

Cliquer ici pour télécharger Analytique du produit scalaire 1 bac cours

Devoir surveillé sur l’analytique du produit scalaire

On considère que le plan est rapporté à un repère orthonormé direct ( O , i , j ).

Exercice 1

On considère les points : A(5, −2) et B(2, 1).

Soit (C) l’ensemble des points M (x, y) du plan tels que : MA/MB = 2.

    1. Montrer que : M(x, y) ∈ (C) ⇔  x2 + y2 − 2x − 4y − 3 = 0.
    2. Prouver que (C) est un cercle dont on déterminera le centre Ω et le rayon R.
  1. On considère la droite (∆) d’équation (2 + √3)x + y − (8 + 5√3) = 0.
    1. Vérifier que : A ∈ (∆) , puis montrer que (∆) est tangente au cercle (C).
    2. Montrer que (∆) est tangente au cercle (C) en E(2 + √3, 1 + √3).
  2. Déterminer une équation cartésienne de la droite (∆′) passant par E et perpendiculaire à (AB).
  3. La droite (∆′) coupe le cercle (C) en autre point F.
    1. Déterminer les coordonnées du point F.
    2. Montrer que la droite (AF) est tangente au cercle (C).
Exercice 2

On considère les points : A(2, √3) ; I (4, √3) et J (5, 0).

Soit (τ) l’ensemble des points M(x, y) du plan tels que : x2 + y2 − 6x + 5 = 0.

  1. Prouver que (τ) est un cercle dont on déterminera le centre Ω et le rayon R puis dessiner (τ).
    1. Vérifier que le point A appartient à (τ).
    2. Donner une équation cartésienne de la tangente (D) au cercle (τ) en A.
    1. Déterminer une équation cartésienne de la droite (∆) passant par I et perpendiculaire à (D).
    2. Montrer que (∆) et (τ) sont sécantes en I et J.
  2. Calculer cos ( AI, AJ ) et sin (AI, AJ ) puis en déduire la mesure principale de l’angle ( AI, AJ ).
Cliquer ici pour télécharger Devoir surveillé sur l’analytique du produit scalaire 1 bac

Correction du devoir surveillé

Exercice 1

On considère les deux points : A(5, −2) et B(2, 1). Soit (C) l’ensemble des points M du plan tel que : MA/MB = 2.

  1. a) Montrons : M(x, y) ∈ (C) ⇔  x2 + y2 − 2x − 4y − 3 = 0.

M(x, y) ∊ (C) ⇔  MA/MB = 2

⇔  MA = 2MB

⇔  MA2 = 4MB2

⇔ (5 − x)2 + (2 + y)2 = 4(2 − x)2 + 4(1 − y)2

⇔  (x2 − 10x + 25) + (y2 + 4y + 4) = 4(x2 − 4x + 4) + 4(y2 − 2x + 1)

⇔  x2 − 4x2 + y2 − 4y2 − 10x + 16x + 4y + 8y + 25 + 4 − 20 = 0

⇔  −3x2 − 3y2 + 6x + 12y + 9 = 0

⇔  x2 + y2 − 2x − 4y − 3 = 0

Donc

M(x, y) ∈ (C) ⇔  x2 + y2 − 2x − 4y − 3 = 0.

b) On a

M(x, y) ∊ (C) ⇔  x2 + y2 − 2x − 4y − 3 = 0

⇔  (x − 1)2 + (y − 2)2 − 1 − 4 − 3 = 0

⇔  (x − 1)2 + (y − 2)2 = 8

Donc (C) est un cercle de centre Ω(1, 2) et de rayon R = 2√2.

2. On considère la droite (∆) d’équation (2 + √3)x + y − (8 + 5√3) = 0.

a) Vérifions que : A ∈ (∆) .

On a

(2 + √3)xA + yA (8 + 5√3) = (2 + √3) × 5 − 2 − (8 + 5√3)

= 10 + 5√3 − 2 − 8 − 5√3

= 0

Donc A ∈ (∆) .

Vérifions que (∆) est tangente au cercle (C).

Cliquer ici pour télécharger la correction du devoir

Vous pouvez aussi consulter :

Partager

Yahya Matioui

Titulaire d'un master en métiers d'enseignement de mathématiques et diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Rabat, a une longue expérience de l'enseignement des mathématiques notamment au lycée et dans les cursus supérieurs. Il est également auteur de nombreux ouvrages.

Voir tous les articles de Yahya Matioui →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.