Fonction réciproque exercices corrigés

Fonction réciproque exercices corrigés

Fonction réciproque exercices corrigés.(Bac/ Terminale)

Exercice 1 (Fonction réciproque exercices corrigés)

Soit ƒ la fonction numérique définie sur ]−∞, 0] par :

ƒ(x) = x2+2/2x2+1

  1. Montrer que ƒ admet une fonction réciproque ƒ−1 définie sur un intervalle J qu’on déterminera vers ]−∞, 0] .
  2. Donner le tableau de variations de ƒ−1 .
  3. Montrer que : (∀xJ) , ƒ−1(x) = −√2−x/2x−1.
Exercice 2 (Fonction réciproque exercices corrigés)

On considère la fonction numérique ƒ définie par :

ƒ(x) = √x+1 − √x−1

  1. Déterminer Dƒ l’ensemble de définition de la fonction ƒ.
  2. Calculer limx→+∞ ƒ(x).
  3. Montrer que ƒ est une bijection de Dƒ sur intervalle J qu’on déterminera.
  4. Déterminer ƒ−1(x) pour tout x J.
Exercice 3

On considère ƒ la fonction numérique définie par :

ƒ(x) = x/√x+2

  1. Montrer que la fonction ƒ est continue sur ]−2, +∞[.
  2. Montrer que : (∀x ∈ ]−2, +∞[) , ƒ−1(x) = x+4/2(x+2)√x+2 .
  3. Montrer que ƒ est une bijection de ]−2, +∞[ sur un intervalle J qu’on déterminera.
Exercice 4

On considère ƒ la fonction numérique définie sur I = [1, +∞[ par :

ƒ(x) = x + 1/x

  1. Montrer que ƒ est une bijection de I sur un intervalle J qu’on déterminera.
  2. Déterminer ƒ−1(x) pour tout xJ.
Cliquer ici pour télécharger Fonction réciproque exercices corrigés

Correction des exercices

Exercice 1

Soit ƒ la fonction numérique définie sur ]−∞, 0] par :

ƒ(x) = x2+2/2x2+1

∎ La fonction ƒ est dérivable sur ]−∞, 0] car c’est la restriction d’une fonction rationnelle .

Soit x ∈ ]−∞, 0].

ƒ′(x) = 2x(2x2+1)−4x(x2+2)/(2x2+1)2

= 4x3+2x−4x3−8x/(2x2+1)2

= −6x/(2x2+1)2

comme (2x2 + 1)20 pour tout x ∈ ]−∞, 0], donc le signe de ƒ′(x) est celui de −6x. Donc

(∀x ∈ ]−∞, 0]) , ƒ′(x) ≥ 0

Puisque ƒ′ ne s’annule qu’en un nombre fini de points alors la fonction ƒ est strictement croissante sur ]−∞, 0] .

∎ La fonction ƒ est continue sur ]−∞, 0] .

Ceci signifie que ƒ admet une fonction réciproque ƒ−1 définie de J vers ]−∞, 0] tel que :

J = ƒ(]−∞, 0]) = ]limx→−∞ ƒ(x), ƒ(0)] = ]1/2, 2]

2. Le tableau de variations de ƒ−1 .

La fonction ƒ−1 est strictement croissante sur ]1/2, 2] .

3. Soit y ∈ ]1/2, 2] . Résolvons l’équation ƒ(x) = y dans ]−∞, 0] .

Soit x ∈ ]−∞, 0] .

ƒ(x) = y ⇔  x2+2/2x2+1 = y

 x2 + 2 = y(2x2 + 1)

⇔ x2(1 − 2y) = y − 2

 x2 = y−2/1−2y , 1 − 2y ≠ 0

⇔ ∣x = √y−2/1−2y

x = −√y−2/1−2y

⇔ x = −√2−y/2y−1

Comme : −√2−y/2y−1 ∈ ]−∞, 0] . Alors

(∀x ∈ ]1/2, 2]) , ƒ−1(x) = −√2−x/2x−1

Exercice 2

On considère la fonction numérique définie par :

ƒ(x) = √x+1 − √x−1

  1. L’ensemble de définition de la fonction ƒ.

Dƒ = {x/ x + 10 et x − 1 0}

= {x/ x −1 et x 1}

= {x ∈ / x1}

= [1, +∞[  

2. Calculons limx→+∞ ƒ(x) :

limx→+∞ ƒ(x) = limx→+∞ √x+1 − √x−1

= limx→+∞ 2/√x+1 + √x−1

= 0

3. ∎ La continuité de al fonction ƒ sur [1, +∞[ .

On pose : u : x → √x+1 et v : x → √x−1.

  • w : x → x + 1 est une fonction polynôme dérivable sur et surtout sur [1, +∞[ , et pour tout x ∈ [1, +∞[ : w(x) ≥ 0. Alors la fonction u = √w est continue sur [1, +∞[ .
  • h : x → x − 1 est une fonction polynôme dérivable sur et surtout sur [1, +∞[ , et pour tout x ∈ [1, +∞[ : h(x) ≥ 0. Alors la fonction v = √h est continue sur [1, +∞[ .

La fonction ƒ est continue sur [1, +∞[ comme la différence de deux fonctions continues sur [1, +∞[ .

∎ La fonction ƒ est dérivable sur ]1, +∞[ comme la différence de deux fonctions dérivables sur ]1, +∞[ . (x → √x+1 et x → √x−1).

Soit x ∈ ]1, +∞[ .

ƒ′(x) = 1/2√x+1 − 1/2√x−1   

= (√x−1 − √x+1)/2√x2−1

= −2/2√x2−1(√x−1 + √x+1)

= −1/√x2−1(√x−1 + √x+1) < 0

Ceci signifie que la fonction ƒ est strictement décroissante sur [1, +∞[ .

Donc ƒ admet une fonction réciproque ƒ−1 définie de J vers [1, +∞[ tel que :

J = ƒ([1, +∞[) = ]limx→+∞ ƒ(x) , ƒ(1)] = ]0 , √2] .

4. Soit y ∈ ]0, √2]. Résolvons l’équation ƒ(x) = y dans [1, +∞[ .

Soit x ∈ [1, +∞[ .

ƒ(x) = y √x+1 − √x−1 = y

⇔ √x+1 = y + √x−1

⇔ x + 1 = y2 + 2y√x−1 + x − 1

⇔ 2 − y2 = 2y√x−1

⇔ (2 − y2)2 = 4y2(x − 1)

⇔ (2 − y2)2 = 4y2x − 4y2

4y2x = (2 − y2)2 + 4y2

⇔ x = (2 − y2)2+4y2/4y2 , (y ≠ 0)

Comme : (2 − y2)2+4y2/4y2 ∈ [1, +∞[ . Alors

(∀x ∈ ]0, √2]) , ƒ−1(x) = (2 − y2)2+4y2/4y2

Exercice 3

On considère la fonction numérique définie par :

ƒ(x) = x/√x+2

  1. Montrons que ƒ est continue sur ]−2, +∞[ .

On pose : u : x → x et v : x → √x+2.

u est une fonction polynôme continue sur et surtout sur ]−2, +∞[ .   

w : x → x + 2 est une fonction polynôme continue sur et surtout sur ]−2, +∞[ et ne s’annule pas sur ]−2, +∞[ , et pour tout x ∈ ]−2, +∞[ : w(x) ≻ 0. Donc la fonction v = √w est continue sur ]−2, +∞[ .

Donc la fonction ƒ est continue sur ]−2, +∞[ comme le quotient de deux fonctions continues sur ]−2, +∞[ .

2. La fonction ƒ est dérivable sur ]−2, +∞[ comme le quotient de deux fonction dérivables sur ]−2, +∞[ .

Soit x ∈ ]−2, +∞[ .

ƒ′(x) = √x+2−x×1/2√x+2/x+2

= 2(x+2)−x/2(x+2)√x+2

= x+4/2(x+2)√x+2

Donc

(∀x ∈ ]−2, +∞[) , ƒ′(x) = x+4/2(x+2)√x+2

3. Montrons que ƒ est une bijection de ]−2, +∞[ sur un intervalle J.

∎ La fonction ƒ est continue sur ]−2, +∞[ .

∎ On a

(∀x ∈ ]−2, +∞[) , ƒ′(x) = x+4/2(x+2)√x+2

Comme 2(x + 2)√x+20 pour tout x ∈ ]−2, +∞[, le signe de ƒ′(x) sur ]−2, +∞[ est celui de x + 4.

Donc

(∀x ∈ ]−2, +∞[) , ƒ′(x) ≻ 0

Donc la fonction ƒ est strictement croissante sur ]−2, +∞[ .

La fonction ƒ réalise une bijection de ]−2, +∞[ sur un intervalle J, tel que

J = ƒ(]−2, +∞[) = ]limx→−2+ ƒ(x), limx→+∞ ƒ(x)[ = .

Exercice 4
  1. ∎ ƒ est dérivable sur [1, +∞[ comme la somme de deux fonction dérivable sur[1, +∞[ . (x → x et x → 1/x).   

Soit x ∈ [1, +∞[ .

ƒ′(x) = 1 − 1/x2

= x2−1/x2

Le signe ƒ′(x) sur [1, +∞[ est celui de x2 − 1.

Donc

(∀x ∈ [1, +∞[) , ƒ′(x) ≥ 0

Puisque ƒ′ ne s’annule qu’en un nombre fini de points alors la fonction ƒ est strictement croissante sur [1, +∞[ .

∎ La fonction ƒ est continue sur [1, +∞[ .

Ceci signifie que ƒ admet une fonction réciproque ƒ−1 définie de J vers [1, +∞[ tel que :

Cliquer ici pour télécharger Fonction réciproque exercices corrigés (Correction)

Devoir surveillé sur l’étude des fonctions

Problème d’analyse

Soit ƒ la fonction définie par :

ƒ(x) = x − 2 − √x2 − 2x

  1. Déterminer Dƒ .
    1. Calculer limx→−∞ ƒ(x).
    2. Étudier la branche infinie de la courbe (Cƒ) au voisinage de −∞.
    3. Calculer limx→+∞ ƒ(x), puis étudier la branche infinie de la courbe (Cƒ) au voisinage de +∞.
  2. Étudier la dérivabilité de la fonction ƒ à droite de 2 et à gauche de 0 puis interpréter géométriquement les résultats obtenus.
    1. Justifier la dérivabilité de la fonction ƒ sur ]−∞, 0[∪]2, +∞[, puis montrer que pour tout x de ]−∞, 0[∪]2, +∞[ ƒ′(x) = √x2 2x − (x − 1)/√x2 − 2x
    1. Montrer que : ∀x ∈ ]−∞, 0[ : ƒ′(x) > 0 et ∀x ∈ ]2, +∞[ : ƒ′(x) < 0.
    2. Dresser le tableau de variations de la fonction ƒ.
  3. Tracer la courbe (Cƒ) dans un repère orthonormé ( O , i , j ).
  4. On considère la fonction g la restriction de la fonction ƒ sur [2, +∞[.

g(x) = ƒ(x) , x ≥ 2

    1. Montrer que g admet une fonction réciproque g−1 définie un intervalle J qu’on déterminera.
    2. Calculer : (g−1)′(2 − 2√2). (on donne : g(4) = 2 − 2√2).
    3. Déterminer g−1(x) pour tout xJ.
    4. Tracer la courbe (Cg−1) dans le même repère orthonormé (O , i , j).
Correction

Problème d’analyse

Soit ƒ la fonction définie par :

ƒ(x) = x − 2 − √x2 − 2x

  1. Cherchons l’ensemble de définition Dƒ.

Dƒ = { x / x2 − 2x≥0}

On résout l’inéquation suivante : x2 − 2x ≥ 0

x2 − 2x = 0 ⇔ x(x − 2) = 0 ⇔ x = 0 ou x = 2

Cliquer ici pour télécharger Exercices étude de fonction terminale s (Bac / Terminale) pdf

Cliquer ici pour télécharger la correction

Vous pouvez aussi consulter :

Partager

Yahya Matioui

Titulaire d'un master en métiers d'enseignement de mathématiques et diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Rabat, a une longue expérience de l'enseignement des mathématiques notamment au lycée et dans les cursus supérieurs. Il est également auteur de nombreux ouvrages.

Voir tous les articles de Yahya Matioui →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.