Devoir surveillé limites et continuité

Devoir surveillé limites et continuité

Devoir surveillé sur les limites et continuité. (2ème année bac sm/ Terminale)

Exercice 1

Calculer les limites suivantes :

limx→1 x2/3−1/arctan(x−1) , limx→+∞ xarctan (√x) − π/2x , limx→−∞ x−∛x2/x ,

limx→+∞ (2x + 1 − ∛x−8x3) , limx→0+ 1/x arctan (√x/x+1) , limx→+∞ 2∛x+1−⁵√x.₁₅√x2/∛x−1−∛x

limx→+∞ 1/x(x2/3−x1/3)3/2

Exercice 2
  1. Montrer que : 2arctan (2) + arctan (4/3) = π.
  2. Montrer que : (∀x ∈ ]1, +∞[), arctan (2x/1−x2) = 2arctan (x) − π.
  3. Résoudre dans ce qui suit : arctan (x) + arctan (2x) = π/3 et arctan (x) + arctan (2x) > π/3.
Exercice 3

Soit ƒ une fonction continue sur [0, 1] telle que : (∀x ∈ [0, 1] , ƒ(x) ≤ 0) et ƒ(0) = ƒ(1) = 0.

Montrer que : (∀n*)(∃c ∈ [0, 1]) , ƒ(c) = ƒ(c + 1/c).

Exercice 4

On considère la fonction g définie sur I = [0, π/4[ par : g(x) = −1/1−tan3(x).

  1. Montrer que g admet une fonction réciproque g−1 définie sur un intervalle J à déterminer.
  2. Dresser le tableau de variations de g−1.
  3. Calculer g−1(x) pour tout xJ.
Cliquer ici pour télécharger devoir surveillé sur les limites et continuité Terminale

Correction du devoir surveillé

Exercice 2
  1. Montrons que : 2arctan (2) + arctan (4/3) = π.

Calculons d’abord : 2 arctan 2.

On a 2 > 0 alors arctan (2) ∈ ]0, π/2[ d’où 2 arctan (2) ∈ ]0, π[. Donc

tan(2. arctan 2) = 2tan(arctan (2))/1−tan2(arctan 2) = 2×2/1−4 = −4/3

puisque : tan (2. arctan (2)) < 0, alors

2. arctan (2) ∊ ]π/2 , π[ ⇔ π/2 < 2.arctan 2 < π

− π/2 < (2.arctan (2)) − π < 0

⇔ (2. arctan (2) − π) ∈ ]−π/2 , 0[

Or : tan(2. arctan 2) = tan((2. arctan(2)) − π), et comme tan (2. arctan 2) = −4/3 alors

tan((2. arctan(2)) − π) = −4/3 ⇔ arctan(tan((2. arctan(2)) − π) = arctan (−4/3)

Donc

2. arctan (2) − π = arctan (−4/3)

Ceci signifie que

2arctan (2) = π + arctan (−4/3) = π − arctan (4/3)

D’où

2arctan (2) + arctan (4/3) = π − arctan (4/3) + arctan (4/3) = π

On obtient

2arctan (2) + arctan (4/3) = π.

Montrons que pour tout x ∈ ]1, +∞[, on a arctan (2x/1−x2) = 2arctan (x) − π.

Soit x ∈ ]1, +∞[, alors il existe un unique α ∈ ]π/4, π/2[ tel que : tan α = x. (C’est-à-dire : α = arctan

Donc

2x/1−x2 = 2tan α/1−tan2α = tan () (∴)

On a

π/4 < α < π/2π/2 < < π−π/2 < 2α − π < 0 ⇔ (2α − π) ∈ ]−π/2, 0[

et comme : tan () = tan (2α − π) . Donc d’après (∴) on obtient

arctan (2x/1−x2) = arctan (tan(2α − π))

= 2α − π

= 2arctan x − π

Donc

(∀x ∈ ]1, +∞[) , arctan (2x/1−x2) = 2arctan x − π

3. Résolvons dans l’équation :

∎ (E) : arctan (x) + arctan (2x) = π/3.

Soit S l’ensemble des solutions de l’équation (E).

On sait que le signe de arctan (x) est celui de x, et puisque π/3 > 0 alors nécessairement x > 0.

Donc S ⊂ ]0, +∞[. C’est-à-dire que l’équation n’admet pas des solutions dans .

Soit x ∈ ]0, +∞[ , alors arctan x ∈ ]0, π/2[ et (π/3 − arctan (x)) ∈ ]− π/6, π/3[ . Donc

(E) ⇔ arctan 2x = π/3 − arctan (x)

⇔ tan (arctan 2x) = tan (π/3 − arctan (x))

2x = √3−x/1+√3x

2x(1 + √3x) = √3 − x

⇔  2√3x2 + 3x − √3 = 0

x = √11−√3/4 ou x = −√99−3√3/12 <0

x = √11−√3/4

Donc l’ensemble des solutions de l’équation (E) est :

S = {√11−√3/4}

∎ (I) : arctan (x) + arctan (2x) > π/3.

Soit S l’ensemble des solutions de l’inéquation (I).

On sait que le signe de arctan (x) est celui de x, et puisque π/3 > 0 alors nécessairement x > 0.

Donc S ⊂ ]0, +∞[. C’est-à-dire que l’inéquation n’admet pas des solutions dans .

Cliquer ici pour télécharger la correction du devoir surveillé sur les limites et continuité

Vous pouvez aussi consulter :

Yahya Matioui

Titulaire d'un master en métiers d'enseignement de mathématiques et diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Rabat, a une longue expérience de l'enseignement des mathématiques notamment au lycée et dans les cursus supérieurs. Il est également auteur de nombreux ouvrages.

Voir tous les articles de Yahya Matioui →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.