Parlant La Science

Parlant La Science

Le mot science est polysémie, recouvrant principalement trois acceptions :

  1. Savoir, connaissance de certaines choses qui servent à la conduite de la vie ou à celle des affaires.
  2. Ensemble des connaissances acquises par l’étude ou la pratique
  3. Hiérarchisation, organisation des connaissances au travers de principes généraux (théorie, lois, etc.)

La science est historiquement liée à la philosophie. Dominique Lecourt écrit ainsi qu’il existe « un lien constitutif (unissant) aux sciences ce mode particulier de penser qu’est la philosophie. C’est bien en effet parce que quelques penseurs en lonie dès le VIIe siècle av.j.-c. Eurent l’idée que l’on pouvait expliquer les phénomènes naturels par des causes naturelles qu’ont été produites les premières connaissances scientifiques». Dominique Lecourt explique ainsi que les premiers philosophes ont été amenés à faire de la science (sans que les deux soient confondues). La théorie de la connaissance en science est portée par l’épistémologie.

L’histoire de la science est nécessaire pour comprendre l’évolution de son contenu, de sa pratique.

La science se compose d’un ensemble de disciplines particulières dont chacune porte sur un domaine particulier du savoir scientifique. Il s’agit par exemple des mathématiques, de la chimie, de la physique, de la biologie, de la mécanique, de l’optique, de la pharmacie, de l’astronomie, de l’archéologie, de l’économie, de la sociologie, etc. cette catégorisation n’est ni fixe, ni unique, et les disciplines scientifiques peuvent elles-mêmes être découpées en sous-disciplines, également de manière plus ou moins conventionnelle. Chacune de ces disciplines constitue une science particulière. L’épistémologie a introduit le concept de «science spéciale» c’est la science «porte drapeau» parce qu’elle porte les problématiques liées à un type de science.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.